Blog | Acérola : un fruit riche en vitamine C et aux bienfaits sous-estimés

Acérola : un fruit riche en vitamine C et aux bienfaits sous-estimés

Devenu populaire en l’espace de quelques années seulement, le fruit d’acérola commence à faire parler de lui dans le monde de la nutricosmétique.

Ayant par ailleurs gagné sa place dans la formule de compléments alimentaires réellement efficaces, cet ingrédient a de beaux jours devant lui.

Quels sont les bienfaits du fruit d’acérola ? Comment les nutricosmétiques en tirent parti pour vous offrir des bénéfices santé ? Comment améliorer l’efficacité de l’acérola ? L’équipe de MyPUREskin vous met sur la voie.

Acérola : un super-fruit à la puissance insoupçonnée

Le fruit d'acérola : un ingrédient riche en antioxydants

Poussant originellement dans les régions tropicales des Caraïbes et d’Amérique du Sud, le fruit d’acérola y est plus connu sous le nom de « cerise de la Barbade » ou encore « cerise des Antilles ».

Riche en différentes vitamines et minéraux, il est fortement mis en avant depuis peu aux Etats-Unis où on le qualifie de « superfruit », terme commercial visant à donner l’idée d’une richesse nutritionnelle très importante.

Une concentration en vitamine C peu commune

En effet, le fruit d’acérola est un fruit aux propriétés peu communes. Utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes, anti-fongiques, anti-cholestérol et même anti-cancéreuses, comme le démontre un étude publiée par l’équipe de Noboru Motohashi en 2004¹.

Pour renfermer autant de bienfaits, le fruit d’acérola compte sur certains principes actifs clefs : flavonoïdes, anthocyanines, thiamine, riboflavine, pyridoxine, vitamine B5, vitamine A mais aussi et surtout de la vitamine C dans une proportion spectaculaire.

En effet, le fruit d’acérola en contient 20 à 30 fois plus qu’une orange, ce qui en fait l’un des champions des fruits antioxydants, loin devant n’importe quel agrume.

Mais l’utilité de cette vitamine C va au-delà de la neutralisation des radicaux libres. En effet, celle-ci est capable de travailler en synergie avec d’autres ingrédients.

Une action synergique possible

Dans une étude publiée en 2013 par l’équipe de Shailja Chambial², on découvre que la vitamine C a entre autres pour fonction de préserver et stimuler la production du collagène endogène dont la diminution progressive dans l’organisme entraîne l’apparition de certains signes de l’âge (tels que le relâchement cutané).

Mieux encore : une étude sur le rôle de la vitamine C en dermatologie délivrée plus tôt la même année par Pumori Saokar Telang³ met en lumière les bienfaits conjoints des vitamines C et E sur des cellules de la peau exposées à des rayons ultraviolets.

Atténuation du vieillissement prématuré qu’induit une exposition aux UVs, préservation du “capital” de collagène et d’élastine et protection des parties hydrophile et lipophile de la membrane cellulaire : l’action conjointe des deux vitamines est prolifique.

La vitamine C est en effet une molécule aux multiples visages, capable de s’associer avec de nombreux autres principes actifs pour obtenir une synergie aux bénéfices santé et beauté étonnants.

De la médecine à l'ingénierie nutricosmétique

Stimulation de la production de collagène, protection antioxydante des cellules de la peau et des composants du milieu dans lesquelles elles baignent (comme l’élastine)… Il n’aura pas fallu longtemps à la vitamine C extraite du fruit d’acérola pour attirer l’attention des experts anti-âge.

De plus en plus utilisée dans les formules de compléments alimentaires composés pour maintenir la santé de la peau et préserver sa jeunesse, la vitamine C est passée progressivement du statut d’élément essentiel à la santé à celui d’ingrédient des cures anti-âge efficaces.

MyCollagenLift : un concentré de nutrition à base d’acérola

C’est donc sur la base de ces bienfaits que les experts anti-âge de MyPUREskin ont choisi le fruit d’acérola pour composer leur formule exclusive.

Conçu à partir d’ingrédients d’origine 100% naturelle et fonctionnant en parfaite synergie, MyCollagenLift est un concentré de jeunesse en poudre s’inscrivant aisément dans une routine santé adaptée à tout âge afin de stimuler, nourrir et protéger vos cellules. En effet, ce complément alimentaire est composé de :

  • Bio peptides de collagène marin venant stimuler votre production de collagène endogène;
  • Acide hyaluronique dont la présence permet d'hydrater en profondeur la peau;
  • Céramides extraites d'huile de blé protégeant l'organisme de la perte insensible en eau;
  • Silicium organique servant de restructurant cutané.

De plus, MyCollagenLift offre aux cellules de votre peau un véritable bouclier de défense contre le stress oxydatif, grâce à un complexe antioxydant constitué de :

  • Vitamine C issue du fruit d'acérola et dont le rôle est central dans la composition d’un complexe antioxydant protégeant les cellules de la peau;
  • Vitamine E et des polyphénols obtenus à partir de raisin offrant ainsi une protection antioxydante supplémentaire en protégeant la membrane cellulaire;
  • SOD (extraite du melon) et de zinc (oligo-élément) optimisant les bienfaits des antioxydants de la formule de MyCollagenLift en protégeant les cellules de l'intérieur et de l'extérieur.

Pour vous protéger du stress oxydatif hiver comme été et peu importe votre tranche d’âge, MyCollagenLift est donc le nutricosmétique idéal. Toutefois, les avantages de MyCollagenLift ne s’arrêtent pas là : atténuation des rides et ridules, réhydratation de la peau, réduction des douleurs de chaque articulation synoviale… Les bénéfices beauté et santé apparaissant progressivement au terme d’une cure de 3 mois sont nombreux.

Pour le vérifier, pourquoi ne pas le tester par vous-même ?

  1. Etude de Nobotu Motohashi sur les propriétés du fruit d’acérola : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15103668/
  2. Etude de Shailja Chambial sur les propriétés de la vitamine C : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3783921/
  3. Etude de Pumori Saokar Telang sur les effets de la vitamine C en dermatologie mettant en lumière sa synergie avec la vitamine E : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3673383/